Définir les décalages d’origine en quelques secondes